Open innovation et crowdfunding

Posted on Posted in Captain Crowd

L’open innovation est aujourd’hui plus qu’une simple tendance, c’est un phénomène qui touche l’ensemble de l’économie et des secteurs. Son essor bouleverse les modes de fonctionnement des entreprises et crée de nouvelles opportunités. Le cycle traditionnel de la consommation est remis en cause et le consommateur, notamment grâce au crowdsourcing et au crowdfunding, est en passe d’acquérir un nouveau rôle bien plus actif. 


1) Rapide tour d’horizon de l’open innovation et de ses opportunités

a) Une alternative au circuit traditionnel

Si l’open innovation s’est autant développée, c’est qu’elle répond à un besoin de consommer différemment, en devenant acteur d’un processus jusque là entièrement contrôlé par les entreprises. L’innovation collaborative permet en effet de replacer le client au coeur du système, elle lui donne un réel pouvoir de décision. Le consommateur n’est plus passif et peut proposer ses idées, ce qui semble on ne peut plus logique :

Qui de mieux placé que le client lui même pour savoir ce dont il a besoin ?

Et cela n’est pas bénéfique qu’aux clients, car l’entreprise peut ainsi innover et se développer en s’appuyant sur ces derniers. Beaucoup considèrent pour cette raison l’innovation ouverte comme une externalisation d’une partie des tâches de l’entreprise vers ses clients, ces derniers étant les mieux placés pour les assumer.

b) Essor de l’innovation collaborative dans les grands groupes

Si les entreprises s’ouvrent à leurs clients et collaborent avec eux, c’est aussi car elles croient en leur potentiel créatif.

« Les meilleures idées viennent de la tête même des clients » affirme Vincent Mignot, directeur général d’Auchan France.

A chaque édition du Superbowl, les plus grandes marques associent leurs clients à la création de spot publicitaire. Audi a par exemple donné à ses fans la possibilité de décider du prochain spot en votant. D’autres entreprises comme Citroën vont plus loin et engagent leurs clients jusque dans le processus de conception. Le constructeur automobile français a fait appel à une communauté du plus de 50 000 designers pour imaginer l’habillage des toits de la série limitée DS3. Certaines entreprises pensent même à impliquer leurs clients dans les phases de R&D, comme Boeing, qui pour la réalisation de l’habitable du Dreamliner,  a mobilisé 140 000 passagers.

Les marques misent donc sur un processus d’innovation ouverte et nombreuses sont celles qui utilisent le crowdsourcing.

citroen-creads-concours-design-toit-ds3-edition-region1

 

2) Crowdsourcing et innovation collaborative

Le crowdsourcing apparaît comme le moyen le plus pratique de faire appel à sa communauté et d’innover avec ses clients, aussi nombreux soient-ils. Plusieurs plateformes ont été créées afin de permettre aux entreprises de recueillir l’avis de leurs consommateurs sur leurs nouveaux projets et pour qu’ils deviennent force de proposition.

imgres  

Eyeka se présente sur sa page d’accueil comme le plus grand terrain de jeu créatif du monde. La plateforme permet aux marques d’entrer dans un processus de co-création en les connectant à une communauté mondiale de créateurs. Les plus grandes entreprises ont déjà fait appel à Eyeka pour résoudre leurs défis marketing, parmi elles on trouve notamment Ebay, Microsoft, Nestlé, Samsung ou Coca-Cola. Des concours sont lancés sur la plateforme pour l’innovation d’un produit, des idées de campagne, de packaging ou de contenu vidéo, etc. Lancôme invite ainsi les créateurs d’Eyeka à imaginer une nouvelle histoire pour un de leur produit cosmétique femme. La marque met en jeu 5000€ pour récompenser les vainqueurs du concours.

eyeka-leveraging-online-cocreation-to-reinvent-innovation-and-marketing-2013-1-638

 

logo_jaune_long248x57  

La Boutonnière est une plateforme de crowdsourcing qui permet aux marques de mobiliser leurs clients en lançant des campagnes de co-création. Ici, les consommateurs sont donc impliqués jusque dans la conception du produit, ils peuvent proposer leurs propres créations et ensuite voter pour celles qu’ils préfèrent et les partager. Les meilleures propositions sont récompensées puis entrent en production.

1

 

Le crowdsourcing se développe donc pour recueillir les idées des consommateurs et les engager dans le développement de la marque – le plus souvent pour des enjeux marketing et de communication. Dans certains cas, ils sont même directement impliqués dans le lancement de nouveaux produits. Mais si le client va jusqu’à concevoir le nouveau produit de la marque, répondant ainsi à son propre besoin, pourquoi ne pas aller au bout du processus en lui permettant de précommander ce produit ?

 

3) Crowdfunding et campagne de précommande : passer du vote à l’acte d’achat

La précommande en crowdfunding – voir notre article – permet de concrétiser le besoin du client mis en exergue par le crowdsourcing en un acte d’achat. Elle apparaît comme la suite logique d’une campagne de co-création et de crowdsourcing. Donner la possibilité de précommander c’est donner encore davantage de sens à la démarche collaborative, que ce soit pour les consommateurs ou les entreprises. Les consommateurs peuvent alors précommander le produit qu’ils ont conçu et choisi ensemble et les entreprises bénéficient d’un test marketing autrement plus puissant.

L’acte de précommande étant bien plus engageant qu’un simple vote, les résultats d’une campagne de précommande traduisent de manière bien plus précise la demande du marché.

imgres-1  

Timberland s’est associée à Betabrand en 2015 pour lancer une campagne de crowdsourcing et co-créer avec ses clients la nouvelle collection Craftletic. Trois prototypes ont ainsi été créés mais la marque ne s’est pas arrêtée là puisqu’elle a décidé de lancer ensuite une campagne de crowdfunding afin de déterminer si la demande était suffisante pour démarrer la production. Les trois nouvelles paires de chaussures sont aujourd’hui disponibles à la précommande sur Betabrand : https://www.betabrand.com/timberland. Timberland ne s’est donc pas contentée de demander l’avis de ses clients, la marque a choisi d’aller au bout du processus en faisant aussi une campagne de crowdfunding.

La vidéo du projet : https://www.youtube.com/watch?v=LdJP0cuiaP4

Shéma


La précommande en crowdfunding s’inscrit donc cette démarche d’innovation ouverte propre à l’économie collaborative et apparaît comme le prolongement logique du crowdsourcing. Dans un futur proche, le processus de lancement d’un nouveau produit pourrait très bien reposer sur la co-création et la précommande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *