plateformes financement participatif

Plateformes généralistes VS Plateformes spécialisées

Posted on Posted in Crowdfunding, Précommande

Le crowdfunding, que l’on appelle également financement participatif, consiste à faire appel à un grand nombre de contributeurs pour soutenir un projet. Il prend trois formes principales : le crowdfunding en dons ou dons-contreparties, le crowdfunding en prêt et le crowdfunding en investissement en capital. Dans cet article, nous nous intéresserons tout particulièrement au crowdfunding en dons et dons-contreparties.

Il existe aujourd’hui de nombreux sites internet qui mettent en relation porteurs de projet et « investisseurs » : on les appelle des plateformes de crowdfunding.

 

Présentation

Concrètement, une plateforme de crowdfunding est un site internet qui héberge les campagnes de crowdfunding de porteurs de projets et propose les solutions de paiement. Elle certifie l’authenticité des projets et se réserve le droit de ne pas diffuser une campagne. Elle met parfois en avant certains projets sur sa page d’accueil et via ses newsletters régulières.

On distingue deux types de plateformes : les plateformes généralistes et les plateformes spécialisées.

 

Les plateformes généralistes    bannière

Le début des années 2010 a vu se développer rapidement des plateformes généralistes. Proposant tous types de projets (technologiques, artistiques, sportifs, solidaires, etc.), des plateformes comme Ulule, Kisskissbankbank en France ou Kickstarter aux Etats-Unis commencent à faire parler d’elles et à soutenir de plus en plus de projets. Bien qu’elles aient parfois une affinité pour un secteur en particulier (par exemple les projets artistiques pour KissKissBankBank ou encore les projets technologiques pour Kickstarter), elles acceptent des projets dans quasiment tous les domaines. Leurs notoriétés respectives progressent rapidement grâce aux buzz générés par quelques projets qu’elles hébergent. Aujourd’hui, ces plateformes sont incontournables et les plus populaires sont souvent considérées comme les emblèmes de ce nouveau modèle de financement.

Voici quelques stars du secteur :

ban1

Kiss-Kiss-Bank-Bank-et-mon-pote-sera-une-star KissKissBankBank : Plateforme française créée en 2010, ayant une forte affinité avec les projets culturels (musique, films, spectacles)
♦️ Indiegogo : Plateforme américaine créée en 2008, ayant une forte affinité avec les projets cinématographiques.
♦️ Ulule : Plateforme française créée en 2010, ayant une forte affinité avec les projets culturels (vidéos, musique, édition)
♦️ Kickstarter : Plateforme américaine créée en 2009, ayant une forte affinité avec les projets technologiques.

 

Les plateformes spécialisées   Cible

Plus récemment sont apparues de nombreuses nouvelles plateformes de crowdfunding spécialisées. Ces dernières sont dédiées uniquement à un domaine ou secteur particulier. L’intérêt est double : avoir une plateforme plus adaptée aux besoins spécifiques du domaine et avoir un trafic sur le site – certes, moins important en nombre – mais plus qualifié.

Plateforme de crowdfunding spécialisée dans l’immobilier, dans le monde du vin, pour les actions civiques, dans le développement d’infrastructures en Afrique, dans les sports de glisse… Personne n’est laissé pour compte et tout le monde veut sa plateforme dédiée. En voici quelques exemples :ban2

♦️ Fundovino : site de financement participatif dédié au monde du vin, créé en 2014.
♦️ Fundimmo : première plateforme de crowdfunding immobilier dédiée, créée en 2015.
♦️ Myannona : première plateforme dédiée aux femmes qui entreprennent, créée en 2014.
♦️ Enerfip : plateforme de financement participatif dédiée à la transition énergétique, créée en 2015.


Bien que la majeure partie du trafic reste concentrée autour d’un noyau composé d’une vingtaine d’acteurs, le nombre de plateformes ne cesse d’augmenter. Les porteurs de projets se retrouvent donc avec un panel d’options pour héberger leur campagne large et complexe… Vaut-il mieux passer par une plateforme généraliste ou une plateforme spécialisée ? Existe-t-il des alternatives aux plateformes ? Nous vous donnerons notre analyse dans le prochain article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *